Comment faire du paddle ?

Le stand up paddle est une activité qui semble relativement simple. Ainsi en moyenne il ne faut que 30 minutes pour pouvoir tenir debout et se déplacer seul. D’ailleurs un paddle gonflable n’est pas vraiment une embarcation, plutôt un jouet de plage (voir là pour bien comprendre la différence entre les deux).

Et si tout cela est vrai, il va quand même falloir se jeter à l’eau et quelques informations de base devraient vous aider à passer plus de temps sur la planche que dans l’eau…

Avant de commencer son initiation au paddle

Avant toute chose assurez-vous de posséder l’équipement complet de stand up paddle. Il faut également prendre le temps de consulter la règlementation sur le sujet pour savoir où l’on peut pratiquer et si on est obligé de porter un leash (réponse oui, sauf en eaux vives).

Il est également important de s’assurer de l’aisance dans l’eau de tous les participants, notamment si vous souhaitez essayer avec des enfants. En cas d’aisance limitée, le port du gilet est obligatoire.

Enfin, pour la première fois, il pourrait être intéressant de vous faire accompagner par quelqu’un qui connaît les lieux ou au moins qui sait tenir debout sur une planche et qui pourra vous conseiller et vous aider si nécessaire.

Pour cela il est possible de se tourner vers les clubs de surf de la région ou même dans certains cas vers des structures plus touristiques.

Où faire du paddle ?

Pour faire du stand up paddle, il faut de l’eau : la mer, une rivière, un lac, un plan d’eau, nombreuses sont les possibilités.

Cependant pour la toute première fois, il faut opter pour un plan d’eau lisse, sans vent ni même clapotis qui vous compliqueront la vie.

Vous trouverez de nombreux spots de SUP sur cette carte collaborative où chacun peut ajouter sa bonne adresse. Sinon les comités régionaux de tourisme commencent à percevoir le pouvoir d’attraction de beaux spots et proposent donc des spots à ne pas louper comme les 5 meilleurs spots de paddle en Bretagne.

Avant d’être à l’eau

Le moment fatidique de monter sur votre planche de paddle pour la première fois approche. Mais il y a encore quelques réglages à faire.

Vérifier l’état de votre planche est-elle bien gonflée ?
Puis réglez la hauteur de votre pagaie à partir de ces conseils sur la pagaie de paddle.
Il ne vous reste plus qu’à enfiler éventuellement votre combinaison de SUP et à prendre la direction de l’eau.

Portez votre planche jusqu’au bord de l’eau. Posez là avec l’aileron dans l’eau et accrochez le leash, de la planche à votre cheville.

Conseils pour faire du stand up paddle

C’est le moment de s’y mettre, alors voici quelques astuces pour apprendre progressivement et gagner en équilibre et confiance.

Avant toute chose, poussez la planche dans l’eau jusqu’à avoir de l’eau jusqu’aux genoux.

Monter sur la planche de paddle

Pour monter sur la planche, il faut tenir sur la pagaie d’une main et la positionner le long de la planche. Ensuite, n’essayez pas d’aller trop vite et montez de façon à vous tenir sur la planche à genoux.

Être à genou en stand up paddle

Le principe est d’être debout, mais il faut d’abord trouver son équilibre. Alors, positionnez-vous à genou au centre de la planche. Vos jambes, du genou à la cheville, doivent se trouver de part et d’autre de la poignée centrale dans l’alignement de la planche. Vous devez vous tenir droit, la pagaie saisit dans les deux mains.

Vous pouvez éventuellement essayer de ramer pour saisir le mouvement des bras et le mouvement de la planche.

Être debout en stand up paddle

La suite logique est de se lever délicatement, les pieds au centre de la planche, toujours de chaque côté de la poignée de portage. La position n’est pas du tout la même qu’en surf et évoquerait plus la position d’un skieur.

Il faut être droit, les jambes légèrement fléchies. On regarde face à soi, dans la même direction que le nez de la planche.

Ramer en stand up paddle

Pour ramer, il faut maintenir le dos droit, ne surtout pas se cambrer, et maintenir les jambes fléchies. Le mouvement doit alterner coup de pagaie à droite, coup de pagaie à gauche. Les mouvements doivent avoir la même puissance des deux côtés pour avancer tout droit.
Et la pagaie doit passer le long de la planche.

Pour tourner, dans un premier temps, il suffit de pagayer que d’un côté, soit à droite pour aller à gauche et vice-versa.

Chuter et remonter

La chute fait partie de l’apprentissage. Par contre il faut essayer de se laisser tomber sur le côté, sans lâcher la pagaie.

On vise le côté pour éviter de se blesser avec sa planche. Et on tient la pagaie pour ne pas la perdre. Par contre il faut tout de même faire attention à ce qu’en la tenant fermement, elle ne vous assomme pas.

Pour remonter, il faut d’abord poser la pagaie sur la planche. Et on remonte toujours depuis le centre de la planche.

Conclusion

Le stand up paddle reste une activité assez intuitive. À l’aide des abdominaux, on accompagne le mouvement de l’eau sous la planche. Et c’est le haut du corps qui travaille en maniant la pagaie. Pour le reste, il suffit de ne pas avoir peur de se mouiller et donc d’essayer pour véritablement progresser.

5.0
01
pulvinar venenatis dictum ut porta. fringilla tristique ipsum dolor